Maître-chien d’avalanche : comment doit-on se former ?

Publié le : 12 octobre 20214 mins de lecture

Depuis 1997, l’Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches (ANENA) forme des maîtres-chiens d’avalanche dans le cadre du plan départemental de secours en montagne pour détecter les victimes d’avalanches. Quelles sont les conditions d’admission et en quoi consiste la formation ?

Pré-requis et préformation

D’une manière générale, cette formation s’adresse aux professionnels vivant en montagne, à proximité des lieux où ils peuvent être amenés à intervenir. Il s’agit principalement de secouristes, mais il peut également s’agir de personnels des communes de montagne ou des téléphériques, d’éducateurs de ski, de gardes de refuge et de sapeurs-pompiers des départements alpins et pyrénéens. Ces personnes doivent avoir une connaissance complète de la montagne. De plus, elles doivent avoir une parfaite maîtrise du ski, dans tous les types de neige, en montée comme en descente. De plus, elles doivent être capables de se déplacer en montagne enneigée en toute sécurité et en toute autonomie. Le moniteur, l’un des décideurs de l’admission et en cas d’avis favorable, rend obligatoire la participation du candidat à cinq séances de préformation. Au cours de ces séances, l’instructeur vérifie la capacité de l’équipe homme-chien à travailler dans des conditions difficiles. Une formation de base, comprenant l’obéissance, les relations maître-chien et la socialisation du chien, est également dispensée.

Critères de sélection

Il est important de noter que le cours est uniquement ouvert aux membres de l’ANENA, tant pour les personnes physiques, comme les stagiaires qui viennent à titre individuel, que pour les personnes morales, comme les entreprises qui envoient leur personnel en formation. De même, pour être autorisé à suivre la formation de maître-chien, le candidat et son chien doivent remplir certaines conditions. Le maître-chien doit être titulaire du PSE1-PSE2, avoir suivi la préformation et s’engager à prendre ses fonctions. Le chien doit être de sexe masculin, âgé de 1 à 4 ans au début de la formation, à jour dans ses vaccins, tatoué et en bonne condition physique. Le vétérinaire aura également à vérifier que le chien a de bonnes chances de rester en bon état de fonctionnement jusqu’à une dizaine d’années. L’acceptation de la demande est accordée par quatre autorités compétentes : le service interministériel de défense et de protection civile de la préfecture, l’employeur, le vétérinaire et le ou les instructeurs nationaux du département où l’activité sera exercée.

Durée et contenu de la formation

La formation de maître-chien d’avalanche dure environ 12 jours, dont 2 sont consacrés au repos. Elle est dispensée par une équipe pédagogique composée de maîtres-chiens d’avalanche, d’éducateurs canins, de sapeurs-pompiers ou de personnels travaillant dans un domaine skiable. A l’issue de la formation, le Brevet National Maître-Chien d’Avalanche est délivré par la Direction de la Défense et de la Sécurité Civile du Ministère de l’Intérieur. La formation comprend 3 tests éliminatoires, dont l’aptitude à la montagne, la recherche du DVA (détecteur de victimes d’avalanche) et un test d’aisance de déplacement avec le chien. Les cours se déroulent en terrain de haute altitude, où les conditions météorologiques peuvent être très exigeantes pour l’homme et le chien. Des cours théoriques sur la neige et les avalanches, l’organisation des secours, le matériel de recherche en avalanche, la psychologie et l’alimentation du chien sont également dispensés pendant la formation.

Qu’est ce qu’est capable d’intercepter un maître-chien ?

Plan du site