Peut-on être pompier et exercer un métier en même temps ?

Publié le : 12 octobre 20213 mins de lecture

Vous avez envie de tester la fonction de sapeur-pompier mais n’êtes pas convaincu que ce soit le métier qu’il vous faut ? Ou vous avez tout simplement envie de vous familiariser avec ce métier palpitant ? Sachez qu’exercer un autre métier en plus d’assurer la fonction de sapeur-pompier est tout à fait possible. Cela en associant volontariat et activité professionnelle.

Comment cela se passe-t-il ? Quelles sont les conditions à respecter pour que l’on puisse exercer ces deux fonctions de façon bien organisée ? Les détails dans cet article.

Comment s’organiser ?

Au niveau organisationnel, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Il vous suffit de transmettre à votre employeur, le planning des gardes des sapeurs-pompiers volontaires mis en place sous le contrôle du directeur départemental des services d’incendie et de secours. Cela lui permettra de prendre les dispositions nécessaires lorsque vous serez amené à participer à des formations ou à des interventions.

Dans un tel cas, votre employeur vous délivrera une autorisation d’absence. À noter que le planning des gardes des sapeurs-pompiers volontaire est élaboré en concertation avec le directeur départemental des services d’incendie et de secours.

Un label spécifique en guise de récompense pour vos services

Le fait d’étoffer les rangs des sapeurs-pompiers, même sous le statut de volontaire est un geste noble envers ses concitoyens. A cet effet, sachez que vos efforts ne seront pas vains car la Nation elle-même reconnaît vos accomplissements.

À cet effet, en guise de récompense pour vos loyaux services en tant que sapeur-pompier volontaire, on vous attribuera un label d’employeur/partenaire des sapeurs-pompiers. En plus d’ajouter une étoile à votre CV, ce label vous permettra également de passer pour un citoyen responsable et engagé aux yeux de vos futurs employeurs.

Les modalités de travail et avantages dont bénéficie le sapeur-pompier volontaire

Que le sapeur-pompier volontaire travaille pour une entité publique ou privée, il a le plein droit de s’absenter afin de pouvoir suivre des formations de sapeur-pompier ou pour des missions d’intervention.

L’employeur public peut même inclure la formation des sapeurs-pompiers dans les priorités des plans de formations établissements publics, des ministères, et aussi des administrations publiques. Il en est de même pour l’employeur privé.

Les modalités de travail devront être discutées entre l’employeur et le directeur départemental des services d’incendie et de secours. Le planning des gardes des sapeurs-pompiers volontaires élaboré à partir de cette concertation devra être écrit sur du papier puis, signé par les deux parties.

Comment devient-on sapeur pompier ?

Plan du site